vendredi 1 septembre 2017

Anticipations

Il est plus facile d'identifier la direction d'un changement , ou sa nature que sa vitesse. Que ce soit par les écrivains (La science fiction), les institutions,  ou personnellement.

Que ce soit des changements d'environnement , de technologie, de société ou des changement géopolitiques.

Peut être peut se risquer à dire que 80% vont plus lentement que prévu, que 20 % vont plus vite et que quelque uns sont foudroyants.

Ariu

lundi 21 août 2017

Ces crises sont fantastiques, quand on y pense

Le chômage de masse , c'est la fin du salariat (Forme d'esclavage déguisée)
Les  crises bancaires, c'est le retour des états;
Les crises sanitaires (Vaches folles) , c'est la naissance  du bio;
Les crises des matières premières, c'est la mise en route du recyclage
La crise énergétique, c'est de nouvelles normes d'isolation et de confort pour nos maisons.

Complotisme

  Notre monde ne fonctionne pas sur des secrets mais à partir de forces et de lois. Des sciences essayent d'exprimer ces lois à partir de l'observation. Nous pouvons tous faire l'effort de nous intéresser à ces sciences.  

Pourquoi le complotisme prospère ?

Ariu

Hackage et évolution

Exaptation

mardi 15 août 2017

Esperar

On espérait le Messie ....
Puis on a eu craint la Fin du Monde ...
Maintenant on attend la singularité ....

Rien de nouveau en fait.... attendons, espérons, craignons.

Ariu

Vitesse d'évolution

D’une manière générale, les anticipations, qu’elles proviennent des organes institutionnels ou des écrivains, ont beaucoup de mal à estimer la « vitesse des choses ». Très empiriquement on peut constater qu’environ 80 % des phénomènes se déroulent plus lentement que prévu et que 20% vont en revanche vite et qu’une poignée seulement va très vite.

Michel Goya

jeudi 29 juin 2017

Picasso

Chaque tableau lui vient de loin., il est le résultat de ses rêves, de ses instincts, de ses désirs, de ses pensées qui mettent longtemps à s'élaborer., mais aussi de tout ce qui existe malgré sa volonté. D’où l'impression que l'on a de voir dans les "demoiselles d'Avignon" un champs de bataille ou l’inconscient joue un rôle aussi important que le travail conscient.

Laurence Bertrand Dorleac


dimanche 11 juin 2017

Des clivages

Il reste la question essentielle : comment un programme aussi clairement proriches et antisocial parvient-il à séduire une majorité d’Américains, en 1980 [Donald 1er Reagan] comme en 2016 [Donals 2eme Trump]?
La réponse classique est que la mondialisation et la concurrence exacerbée entre territoires conduisent au triomphe du chacun pour soi. Mais cela ne suffit pas : il faut y ajouter l’habileté des républicains à manier la rhétorique nationaliste, à cultiver un certain anti-intellectualisme, et surtout à diviser les classes populaires en exacerbant les clivages ethniques, culturels et religieux.

Piketty

mardi 6 juin 2017

Les ports

Venise, Gène, Amsterdam, Londres, New York, Shanghai: Que des ports qui ont été à un moment ou un autre le centre du monde.
Les ports,  le commerce sur mer ont besoin de l'esprit d'entreprise, d'aventure. La moindre traversée maritime demande de gérer des risques, de rassembler des moyens financiers, de coopérer. Les marins et les armateurs doivent  aussi avoir  gout de l'innovation, des découvertes....
Alors que l'esprit rural et paysan se nourrit de patients calculs et de conservatismes.

samedi 13 mai 2017

Puissance de la parole

"Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.
Elle était au commencement avec Dieu.
Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle.
En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes.
La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue."




samedi 6 mai 2017

L'inégalité d'instruction est une des principales sources de tyrannie

Il faut que l’instruction du peuple puisse suivre les progrès des arts et ceux des lumières générales... Une égalité entière entre les esprits est une chimère. Mais, si l’instruction publique est générale... alors cette inégalité est faite en faveur de l’espèce humaine qui profite des travaux des hommes de génie. Si, au contraire, cette instruction est nulle, faible, mal dirigée, alors l’inégalité n’existe plus qu’en faveur des charlatans de tous les genres, qui cherchent à tromper les hommes sur tous leurs intérêts.

Condorcet

Dominance chez les macaques

La dominance se fonde moins sur la force physique que sur la capacité à établir des relations avec des alliés.

Picq

Compétitition

Darwin considère que la compétition la plus intense opère entre les individus de la même espèce.
Alors que Russel Wallace (co-inventeur de la sélection naturelle et grand militant socialiste) la place entre les populations ou les espèces.

vendredi 5 mai 2017

Equité

Le jeu de l'ultimatum permet de comprendre pourquoi il faut partager , redistribuer, veiller à ce qu'il n'y ait pas d'exclusion. Il ne suffit pas d'avoir des partages "gagnant - gagnant", au sens comptable. Il faut aussi de l'équité. Il ne faut que personne n'ait une mauvaise image de soi ou se sente déconsidéré.  Sinon ..... ils préféreront le pire.

Ils, eux, nous

Quand on dit "le" singe ou qu'on enferme les personnes dans une catégorie sans aucune distinction, comme "la" femme, "le" jeune, le senior, l'africain, l'asiatique ou autres, on alimente toutes les formes d'exclusion. L'essentialisme s'oppose au "vivre ensemble".
 ...
Comment bâtir un humanisme sur un principe d'ignorance et d'exclusion?

 Pascal Picq
 "Qui va prendre le pouvoir? Les grand s singes, les hommes politiques ou les robots"

samedi 8 avril 2017

h+

Le transhumanisme est il une nouvelle religion? Il parle de la mort, de l’homme, de la vie.
L’homme sera-il  le « designer de sa propre évolution » ?
C'est techniquement possible.
Mais la nature même de l'homme est complexe: Un mélange de fragilité et de robustesse, une capacité immense d'adaptation à tous les environnements, une créativité et une intelligence variable en fonction des conditions. La vision des trans-humanistes est elle à la hauteur du modèle ? H+ sera t-il capable de s'adapter à des modifications de son environnement ?
L'homme est avant tout un être social, qui interagit constamment avec son environnement physique, mais surtout social.
L'empathie en est le moteur: les capacités de comprendre de ressentir de partager des émotions, des comportement sont essentiels.
Pour chacun, notre personnalité est d'abord due à notre famille, notre pays, aux gens que nous avons rencontrés. Pour se développer, s'épanouir, se construire, l'homme a besoin d'un environnement social. L'évolution de l'homme passe  par l'amélioration et l'enrichissement de la vie sociale. Le transhumanisme se trompe donc de combat

ARIU.

mercredi 5 avril 2017

Vérité

La vérité est quelque chose de collectif, de partagé. Il ne s'agit pas d'un rapport à la réalité. Ce serait trop simple. Souvent la réalité (Pour des concepts économiques, sociologiques, philosophiques, religieux) n'est pas accessible. Il ne reste que l'intelligence collective pour faire émerger des ... vérités. La vérité peut être questionnée critiquée bien sur. Mais il y a une éthique de la vérité. Et cette éthique n'est plus partagée (voir Post-vérité, complotisme)  D'une certaine manière notre époque manque de vérité.
ET c'est catastrophique.

Comment les égyptiens ont déplacé leurs cailloux....

Je risque de passer pour un allumé. Mais je sais comment ils faisaient...
Et le complotisme me gave définitivement.

Pour déplacer horizontalement:
Il faut sans doute une route dure (En pierre ?, mais on en aurait des traces, les premières pierres peut êtres ont servi de chaussée puis ont été placées en dernier sur la pyramide).
Sur cette chaussée , on dispose de la boue. Plan contre plan, avec un lubrifiant comme la boue, les pierres glissent sans frottement. (Il ne faut pas que ça monte!).
Comment je le sais ? J'ai un jour manipulé des grosses pierres (Pour moi) et quand le les ai montées l'une sur l'autre avec un mortier un peu liquide, la pierre supérieure glissait toute seule. Cela même doit être la vrai raison pour laquelle les pierres sont soigneusement taillés en parallélépipède (Je parie que les faces haut et bas sont plus soignées que les faces latérales). Je parie aussi  (Une pinte du "Père l'Amer!" ) qu'il reste des traces de boue séchée (poussière donc) entre les blocs . Je parie qu'il n'y a pas de gros bloc sans au moins une face plane.

Pour déplacer verticalement:
Tous les paysans de chez moi, qui bâtissaient leurs maison eux même, le sauraient.
On place  la pierre sur 2 supports près du point d'équilibre (au milieu donc). Puis on la fait balancer d'un coté, (Peu de force, on est près du point d'équilibre, vous ais-je dit) on cale, puis on balance de l'autre côté, puis on cale et ainsi de suite). Et cm par cm, ou mm par mm, une pierre de centaines de tonnes peut être élevée sans beaucoup de force.
Il y a un moment un peu chaud pour récupérer la pierre à l'étage (En faisant glisser une demi pierre dessous ?? ) Bon il y a des points à affiner, mais l'idée est trop simple (et trop connue).

La vrai énigme, c'est pourquoi tant de questions ? Pourquoi les archéologues n'ont pas tranché ? Pourquoi on se raconte des films ? Pourquoi on y voit l'intervention des extraterrestres? N'importequawac ...

jeudi 30 mars 2017

Bible

Est ce que la Bible (L'ancien testament) parle de la vie après la mort ? Je ne crois pas (J'aimerai avoir la confirmation d'un érudit). La Bible parle de Dieu, de ses prophètes, des épreuves, de la loi. Mais jamais de la vie après la mort. Si c'est le cas, tout le discours sur le jugement, le paradis etc a été inventées par les chrétiens, peut être hérité des egyptiens, mas pas des juifs. C'est .... ENORME!

dimanche 26 mars 2017

Utopie et politique

L'utopie doit exister dans le champs de la politique. Ce serait trop désespérant sinon.
Mais l'histoire nous rend prudent et méfiant.
L'utopie doit re-apparaître dans la politique, mais à l'échelon local.
La multiplication d'expériences locales fera alors apparaître des solutions plus globales. L'expérimentation doit être encouragé.

jeudi 23 mars 2017

oil

blog de oil man 
Si j'ai bien compris:
  • La consommation de pétrole est plus ou moins indépendante du prix du pétrole
  • La production ( égale à la consommation) de pétrole dépend des investissements (exploitation et recherche de nouveaux gisements)
  • La croissance (et l'activité en général) est proportionnel à la consommation de pétrole.
  • Les investissements ont chuté, la production va diminuer, la croissance va devenir négative.
  • La décroissance attendue alimente la chute des prix;
  • La chute des prix interdit des investissements nécessaire au maintien de la production,
  • La production va chuter
  • La consommation va diminuer, la décroissance  est inéluctable.
Derrière ce raisonnement, il peut y avoir d'autres contraintes (géologiques, techniques, financière, géopolitiques). Mais c'est un raisonnement cohérent, au niveau mondial.

La décroissance viendra dés que la chute de la production interviendra. (Comme la chute des investissements a débuté en 2014 suite à la chute des cours, c'est pour bientôt).
Cela pourra être  une décroissance molle, niée, occultée, avec déflation sans rupture. Une décroissance non expliquée, avec des marchand de haine qui sauront prospérer dans ce cadre et désigner des boucs émissaires.
Cette décroissance alimentera la baisse des cours qui alimentera la chute de la production qui alimentera ...
Dans ce raisonnement, je n'explique pas clairement la chute des cours du pétrole: c'est vrai, mais ça n'a pas beaucoup d'importance.
On imaginait un scénario ou le prix trop élevé du pétrole devenu rare entraînerait des problèmes économiques: Ce n'est pas comme cela que ça se passe. Les prix trop bas empêchent des investissements suffisant au maintien de la production. Comme si le système mondial avait anticipé le mur.

Il faudrait assumer et prendre en main la transition ..... Hélas, on met la tête dans le sable.

Aveuglement aujourd'hui, décroissance dès demain, fascisme après-demain ?

A suivre


PS
On peut remplacer "pétrole" par cuivre, fer, minerai, ressource naturelle: le raisonnement marche aussi.

dimanche 19 mars 2017

Pour survivre à l'accélération du futur ....

https://whiplashbook.com/the-principles-44b0a15364d6#.7x0yoqkhr

– désobéir plutôt que se conformer (Emergence over Authority);
– tirer plutôt que pousser (pull over push) ;
– proposer des boussoles plus que des cartes ;
– favoriser l’apprentissage plus que l’éducation ;
– la résilience plutôt que la résistance ;
– le risque plutôt que la sécurité ;
– la pratique plutôt que la théorie ;
– la diversité plus que la capacité ;
– les systèmes plutôt que les objets ;
– l’émergence plutôt que l’autorité.

dimanche 5 février 2017

Les effets s'opposent à la cause

Les lois physiques de "modération" s'appliquent à des systèmes complexes.
S'appliquent t-elles à notre société?
Internet, le progrès technologique et la prospérité devrait entraîner plus de bien être et de prospérité.
Le nationalisme et l"obscurantisme re-apparaissent qui de fait tendent à s'opposer au modernisme.
Je tente une formulation:
Un système politique en équilibre soumis à une perturbation (introduction d'un nouveau constituant, variation de taux d’intérêt, variation du déficit, nouvelle réglementation, etc ) tend à s'opposer à cette perturbation, le déplacement de l'équilibre tendant à restituer les conditions initiales.

samedi 4 février 2017

Kurzweil a souligné l'extrême danger des nanotechnologies mais fait valoir que, dans la pratique, les progrès ne peuvent pas être arrêtés, et toute tentative de le faire ne fera que retarder les progrès des technologies de défense plus que les malveillantes, augmentant ainsi le danger.
Revenu universel, monnaie locale, développement local.

On pourrait imaginer un revenu universel dans une monnaie locale, acceptable  (et changeable) que par des commerçant et producteurs locaux et "éthique".
Cette monnaie ne permettrait pas l’épargne (Si elle n'est pas utilisée en quelques semaines, elle n'a plus de valeur). Seuls certains bien et services seraient échangeables par cette monnaie (Bien et services locaux et à forte main d'oeuvre : Aide ménagère, gardes d'enfants, cours particuliers, jardinage, co-voiturage, agriculture locale) . Le but serait de permettre un développement local, de lutter contre l'appauvrissement, d'augmenter l'offre de services locaux, d'augmenter les revenus de tous.

vendredi 3 février 2017

Technos et darwinisme

 Une technologie, une science possède un cycle de vie: Un début, une évolution, et (parfois ) une fin. Elle est utilisée  plus ou moins souvent, plus ou moins fréquemment. Chaque emploi (instanciation ?) propose des adaptations , des variations, des améliorations. Certaines de ces variations sont imitées, diffusées, retenues, d'autres non. L'environnement évolue également, et fait évoluer en retour la technologie (co-évolution). Puis il arrive toujours un moment ou une autre techno apparaît et remplace une technologie qui devient alors obsolète puis disparaît. Les hommes, les scientifiques, les techniciens ne sont pas pour grand choses dans ces processus. Ces processus ont leurs logiques propres , autonomes, et si une techno est répandue, son évolution est inéluctable. Là ou ailleurs, quelqu'un proposera une changement qui sera ou non retenu.

Exemple: Les calculateurs analogiques,utilisés pour aller sur la lune (Programme Apollo), mais aussi pour les commandes de vol du Concorde n'existent plus aujourd'hui et sont remplacés par les calculateurs digitaux.

Tous les langages informatiques plus ou moins disparus (Fortran, pascal, prolog etc ...), ou en cours d'évolution permanente.

La science des roues en bois et cerclées de fer. Plus personne ne doit savoir en faire aujourd'hui. Chaque village avait un charron.

Au néolithique, chacun devait savoir tailler des silex....

Le progrès n'est plus l'affaire des hommes, mais est porté par lui même: Une technologie employée, utilisée, déployée évoluera fatalement tant qu'elle est utilisée.

De la même façon, les technologies d'hiers (Microprocesseurs, télécom, nucléaire, satellite ) de demain ( manipulation génétique, nanotechnologies, "big data", reconnaissance automatique des visages, traduction automatique, conduite autonome, réalité virtuelle ...) vont évoluer de façon presque naturelle, s'influencer les unes les autres. Des techno "de rupture" vont également apparaître (Calculateur quantique, fusion nucléaire, IA).

mercredi 1 février 2017

La beauté

« La beauté séduit la chair pour obtenir la permission de passer jusqu'à l'âme. »
Simone Weil

jeudi 19 janvier 2017

Evolution

L'évolution biologique n'est du reste qu'un cas particulier de l'universelle évolution, car rien n'est stable : nébuleuses, étoiles, continents et mers, climats, sociétés, mœurs, religions, tout est en perpétuelle transformation
 L Cuénot et A Tétry, L'évolution biologique, Masson et Cie, 1951

«L'évolution signifie non seulement changement : elle implique aussi l'idée de continuité, donc celle de l'unité fondamentale de l'Univers. Alors qu'une connaissance superficielle du monde tend à le scinder en une mosaïque d'objets disparates et hétérogènes, l'œuvre de science a été constamment de ramener la diversité à une unité non de structure mais de filiation» 

Albert Vandel, L'Homme et l'évolution, coll l'avenir de la science, Gallimard 1949

Cliodynamique

Cliodynamique

Asabiyya

assabiyya

dimanche 15 janvier 2017

S'opposer au progrès

Ray Kurzweil fait valoir que, dans la pratique, les progrès ne peuvent pas être arrêtés, et toute tentative de le faire ne fera que retarder les progrès des technologies de défense plus que les malveillantes, augmentant ainsi le danger.

mercredi 28 décembre 2016

1933

Les communistes  ont juste refusé de faire alliance avec les sociaux-démocrates quand la gauche réunie était majoritaire: Résultat Adolf à 33% est devenu chancelier.

mardi 29 novembre 2016

René Girard "Je vois Satan tomber comme l'éclair" 1999

L'unanimité dans les groupes humains est rarement porteuse de vérité, elle n'est le plus souvent qu'un phénomène mimétique, tyrannique.

Les évangiles eux-mêmes attirent notre attention sur la perte de l'unanimité partout ou Jésus intervient. Jean en particulier signale à maintes reprises la division entre les témoins après les paroles de Jésus.
Après chaque intervention de Jésus, les témoins se querellent et loin d'unifier les hommes son message suscite le désaccord et la division.

L'influence complexe du christianisme se répand sous la forme d'un savoir inconnu des sociétés pré-chrétiennes et qui ne cesse de s'approfondir.
Ce savoir n'a rien d'ésotérique. Pour l'appréhender, il suffit de constater que nous observons et comprenons des situations d'oppression et de persécution que les sociétés antérieures à la notre ne repéraient pas ou tenaient pour inévitables.
Le pouvoir biblique est de comprendre les phénomènes victimaires

Entre Dionysos et Jésus, il n'y a "pas de différence quant au martyre", autrement dit les récits de la Passion racontent le même type de drames que les mythes, c 'est le sens qui est différent.
Tandis que Dionysos approuve et organise le lynchage de la victime unique, Jésus et les évangiles le désapprouvent.


Au-delà des systèmes récemment écroulés, l'humanisme, le rationalisme, la révolution, la science même, il n'y a pas aujourd'hui le vide absolu que l'on nous annonçait naguère. Il y a le souci des victimes, et c'est lui qui, pour le meilleur et le pire, domine la monoculture planétaire dans laquelle nous vivons.
La mondialisation est le fruit de ce souci. Si le souci des victimes se révèle, c'est parce que toutes les grandes formes de la pensée sont épuisées, discréditées.
Même notre nihilisme est un pseudo nihilisme:Pour croire en sa réalité , on essaie de faire du souci des victimes une attitude qui va de soi, un sentiment tellement répandu qu'il ne peut passer pour une valeur.En réalité c'est une exception flagrante à notre néant de valeur.  Autour de cette valeur, c'est le désert, mais il en va de même de tous les univers dominés par un absolu.

Ce qui exigeait encore pour être repéré, il y a un siècle , la perspicacité d'un Nietzsche, aujourd'hui le premier enfant venu le perçoit.
La surenchère perpétuelle transforme le souci des victimes en une injonction totalitaire, un inquisition permanente.
Parler d'ère post-chrétienne est une plaisanterie: nous sommes dans un ultra-christianisme caricatural qui essaie de s'échapper à l'orbite judéo-chrétienne.
Les transcendances mensongères sont en train de se désagréger dans l'univers entier sous l'effet de la révélation chrétienne. Cette désagrégation du religieux entraîne paradoxalement le recul du christianisme lui-même, longtemps contaminé de survivances "sacrificielles".

Dans le langage symbolique du nouveau testament, on peut dire que, pour essayer de se rétablir et triompher à nouveau, Satan dans notre monde emprunte le langage des victimes. Cette imitation est présente depuis longtemps dans le monde christianisé mais elle se renforce à notre époque.

Un néo-paganisme situe le bonheur dans l'assouvissement illimité des désirs et, par conséquent , dans la suppression de tous les interdits, conférant une apparence de plausibilité à la thèse qui fait de toute loi morale un pur instrument de répression et de persécution.

lundi 17 octobre 2016

Peurs et Progrès

Tant que des besoins ne seront pas satisfaits par des logiciels couplés à des robots, l'homme aura encore un travail. Les bouleversements prochains seront néanmoins considérables.
Ces changements induiront des résistances, des conservatismes à la hauteur des changements, Cela s'est toujours passé comme cela.  Et là réside le vrai problème plus que dans le dérèglement climatique ou la surpopulation. Les risques à venir réside dans l'absence de vision, dans la peur, dans le retour des nationalismes, dans l’extrémisme, dans le terrorisme. L'innovation scientifique, technique , sociale peut résoudre les problèmes concrets, même les plus complexes, mais chaque nouveauté entraîne des rejets et de nouvelles peurs. Les innovations (nécessaires ou non) à venir sont gigantesques, les rejets seront gigantesques. No problèmes sont donc aussi concrets et objectifs que philosophiques.
La loi de Le Chatelier s’énonce ainsi:
« Lorsque les modifications extérieures apportées à un système  en équilibre provoquent une évolution vers un nouvel état d'équilibre, l'évolution s'oppose aux perturbations qui l'ont engendrée et en modère l'effet. »
Cette loi s'applique à notre société: le rejet des changements inévitables génère du nationalisme.
Le problème s'est que le nationalisme, une fois lâché, est un cheval  fou impossible à contrôler. Et le succès des nationalismes s'appuie sur les peurs, le catastrophisme, les millénarismes.
Le nationalisme et l’extrême gauche (ou "gauche radicale") prospèrent en partie sur les mêmes valeurs: rejet de la modération, catastrophisme, déconsidération des démocraties libérales, rejet de l’Europe, du mondialisme.
La distance qui sépare la droite modérée de la gauche modérée devient inférieure à celle qui sépare  la gauche radicale de la droite nationaliste. Il faut s'attendre à un repositionnement des alliances.
Il y a des périodes de repli de la société sur elle même. La liberté - et la prospérité qui l'accompagne- seront sacrifiées au nom de ces peurs, avant qu'un nouvel équilibre soit trouvé.

lundi 10 octobre 2016

Héros

L'obsession du héros est l'une des forces les plus réductrices de la pensée humaine, on s'en rend compte en mesurant l'impact de son dernier avatar: le peopolisation.

Lu dans des commentaires

samedi 3 septembre 2016

Penser l'histoire, le passé comme une ressource pour penser l'avenir, et non comme une explication des vicissitudes du moment, ou pour alimenter des sentiments négatifs.

jeudi 1 septembre 2016

Violence symbolique

"Il y a violence symbolique lorsque l'on appose et impose une étiquelle, un label à un individu qu'il ne reconnait pas lui-même pour se définir."
Raphael Liogier

mercredi 31 août 2016

La guerre des civilisations n'aura pas lieu

de Raphaël Liogier,
Il observe trois tendances religieuses mondialisées:

Le charismatique : Typiquement les néo-évangélistes, où l'accent est mis sur l'émotion collective, dont le centre de gravité est en amerique latine;

Le fondamentalisme: Typiquement les islamistes dont le centre de gravité est au proche orient. Il vise à protéger la tradition contre un mal omniprésent. Il s'accompagne d'une certaine paranoïa, de la perception d'un complot. Il touche l'identité et s'accompagne du désir de redresser le monde  Le déficit symbolique est le déficit de reconnaissance dans le contexte national (Sentiment pour l'individu d'appartenir à une minorité assiégée dans une société oppressive) ou dans le contexte mondial (sentiment d'être encerclé par un système injuste , décadent ou diabolique). Alors que le spiritualisme est rationnel, que le charismatique est émotionnel, le fondamentalisme est réactionnel. Le discours fondamentaliste est contre le système, la culture actuelle, la culture tout court. Par exemple, ils sont souvent créationniste, qu'ils soient américain protestant ou saoudien musulman.

Le spiritualisme : Bien être, introspection, neo boudhisme occidentalisé, chamanisme. Son centre de gravité est en europe.

Aucune de ces trois tendances n'est exclusive d'une tradition religieuse.
Par exemple, le renouveau du soufisme (musulman) se rapproche de la 3eme catégorie et pas du tout du fondamentalisme.
Ces phénomènes sont largement mondialisés, même si ils ont un continent d'ancrage. L'on assiste a des reconversions de plus en plus fréquentes entre les catégories, et entre les religions.

La guerre des civilisations n'aura pas lieu : coexistence et violence au xxie siècle
Raphaël Liogier,